lundi 30 janvier 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Les mots entre mes mains » de Guinevere Glasfurd


" Dans le port d'Amsterdam , y a des marins qui chantent, les rêves qui les hantent..." Asmeterdam, c'est l'une des destinations que je vous propose avec cette escale livresque, si les marins qui chantent ne vous parle pas, cliquez par ici ;) Bon Amsterdam, c'est beau, mais ce roman aussi vous promet un beau moment, alors je vais vous en parler, qui me suit ? :)

Pour ceux qui ne connaîtrais pas René Descartes, un célèbre philosophe français, la page Wikipédia vous en parlera mieux que moi, par ici. Ce roman, ce n'est pas l'histoire de René Descartes, mais l'histoire Helena Jans van der Strom. Helena est une servante qui travaille chez un libraire anglais, elle est fascinée par les mots, et a appris seule à lire et à écrire. Pour son époque, Helana a pris beaucoup d'indépendance pour une femme, c'est ce qui rend ce roman si intéressant. Et c'est cette soif d'apprendre chez Helena, qui va fasciner René Descartes lors de son séjour dans la librairie où Helena Travaille.

Si j'ai bien compris le roman, l'auteure s'est inspirée de correspondances réelles entre René Descartes et Héléna, des lettres ont bien été retrouvées. L'auteure précise bien à la fin de son livre que rien n'est prouvé, mais à travers ses lettres, elle a pu supposer tout ce qu'on lit dans le roman. Elle a voulu donner de l'importance à la façon dont une femme, ici Héléna, a pu jouer un grand rôle dans la vie de Descartes. Malheureusement, et encore une fois, l'auteure le précise à la fin du roman, les femmes, bien qu'elles puissent avoir un rôle important, sont les grandes oubliées de l'Histoire. Je trouve du coup sa démarche très intéressante, et cela explique pourquoi tout le roman est du point de vue d’Héléna.

Ce que j'ai décidément beaucoup aimé dans ce roman, c'est de voir comment cette rencontre va apporter à Helena, sa vie va complétement changé. Mais encore plus intéressant, nous voyons aussi les changement qu’Héléna va provoquer sur le célèbre philosophe. Une belle histoire, très émouvante, mélancolique. J'ai apprécié me perdre dans ses pages, je ne peux que vous inviter à vous y plonger aussi.

Éditions Préludes - Contemporain - 442 pages - 15,90 € en grand format


Je remercie Price Minister qui m'ont envoyé ce roman dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire. Je suis désolée d'être plus qu'en retard pour l'article que j'avais promis en échange de ce roman.

9 commentaires:

  1. Il a l'air plutôt pas mal et intéressant ce livre, peut-être pas vraiment mon genre mais pourquoi pas! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ma belle ! Je suis contente de te lire :).
    J'ai lu ce roman, il y a quelques mois et je l'avais adoré ! C'est une très belle histoire et Helena est si lumineuse !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne fais pas de la lecture de se livre une priorité mais si l'occasion se présente pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh ce livre m'interesse ! La soif de savoir est quelque chose qui me parle, surtout si un philosophes entre en jeu :)
    En tout cas une jolie chronique, je note le livre !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai eu l'occasion de livre plusieurs livres sur l'univers de Warcraft et c'est franchement enrichissant! J'y ai joué un mois, la lecture apporte quelque chose en plus, des détails, l'histoire surtout, et le fait d'y avoir joué permet une meilleure représentation :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est un livre qui a l'air très intéressant, même s'il faut garder la "romanisation" en tête, ça peut apprendre deux-trois trucs historiques quand même.

    RépondreSupprimer
  7. Ce livre me tente vraiment beaucoup ! Je suis sûre que j'aimerai :)

    RépondreSupprimer
  8. C'est un roman qui me tente vraiment beaucoup ! J'aime beaucoup l'Histoire et les avis très positifs ont fini de me convaincre de moi aussi le découvrir :)

    RépondreSupprimer
  9. Je garde le titre en tête et me dis pourquoi pas.... Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.