jeudi 18 août 2016

⚓ J'ai jeté l'encre avec « La ville des morts » de Sara Gran


Présentation de l'escale :
Il est des livres qui vous hantent et vous accompagnent, et des héros si attachants que vous auriez envie de les rencontrer. C'est le cas de Claire DeWitt, une privée comme on n'en trouve pas. Elle a trente-cinq ans mais dit toujours qu'elle en a quarante-deux parce que personne ne prend une femme de mois de quarante ans au sérieux. Claire DeWitt s'autoproclame avec dérision la plus grande détective du monde, enquêtrice amateur à Brooklyn dès l'adolescence et adepte du mystérieux détective français Jacques Silette dont l'étrange ouvrage, Détection, l'a conduite à recourir au yi-king, aux augures, aux rêves prophétiques et aux drogues hallucinogènes. Claire entretient également une relation intime avec La Nouvelle-Orléans où elle a été l'élève de la brillante Constance Darling jusqu'à l'assassinat de cette dernière. Lorsqu'un honorable procureur néo-orléanais disparaît dans la débâcle de l'ouragan Katrina, elle retourne à son ancienne ville, complètement sinistrée, afin de résoudre le mystère. Les indices la mènent à Andray Fairview, un jeune homme qui n'avait rien à perdre avant l'ouragan et encore moins depuis. Entre anciens amis et nouveaux ennemis, Claire élucide l'affaire, mais d'autres disparus viennent la hanter : sa meilleure amie et co-détective d'enfance, évaporée du métro de New York en 1987, et la propre fille de Silette, Belle, kidnappée dans une chambre d'hôtel et que personne n'a jamais revue. La Ville des morts marque le début époustouflant d'une nouvelle série aussi originale que vivifiante.


Organisateur : Éditions Le Masque
Escale : Policier
Encre : Numérique
Nombre de vagues : 352
Prix du voyage : 7,99 €


Mon avis :
Bonjour mes petits matelots, je vous invite en voyage dans une Nouvelle-Orléans ravagée par une tempête, au côté d'un personnage atypique qui peut-être qualifié de tempête aussi. Un voyage vraiment pas comme les autres puisqu'il va aussi vous emmener dans un monde où l'occulte et les hallucinations ont leur place. Je remercie Madame_Love qui a choisi cette lecture pour moi dans le cadre de notre challenge À l'abordage.

Je ne sais pas par où commencer, ce roman à beaucoup de matière. C'est le personnage qui fait tout. Un personnage qui a le goût du mystère dans le sang, une passion qui lui est venu grâce au livre qu'à écrit un célèbre détective français : Détection de Jacques Silette. Des mystères qui ne la quittent pas et qui la hantent avec la disparition de son amie d'enfance et l'assassinat de son mentor dans la profession.

Pourquoi je vous parle de ce qui lui colle à la peau ? Parce que le livre de Silette lui sert de référence, nous avons le droit à plein de citations tirées de ce bouquin, des citations qui vont la guider dans son enquête en cours. Quant à son amie disparue et son mentor, elles resurgissent de son passé, elle n'oublie pas ses mystères non résolues qui vont la mettre sur la voie à travers ses rêves et ses hallucinations quand elle s'abandonne à des substances illicites.

Vous l'aurez compris, Claire DeWitt est vraiment un personnage à part. Ce personnage combiné à l'ambiance d'une ville toujours pas reconstruite après avoir connue une inondation sans précédent, confort à ce roman une ambiance bien particulière. Une ambiance qui va vous suivre des premières aux dernières lignes écrites par l'auteur.

En ce qui concerne l'enquête en elle même, j'ai été bien servie. Entre savoir ce qui a pu arriver au procureur disparu, savoir si les personnages que Claire rencontre son fiable, et comprendre le passé de Claire, j'ai eu de quoi faire. Je n'ai rien pu deviner jusqu'à que Claire découvre le fin mot de l'histoire. Quant à savoir si Claire va finir par résoudre les mystères de son passé, il faudra attendre que l'auteur écrive de nouveaux romans avec ce personnage vraiment pas comme les autres.

En bref, j'ai été séduite par tous les aspects de ce roman : le personnage et son lourd vécu, l'enquête, et l'ambiance qu'à su insuffler l'auteur a son roman.

NB : J'ai choisi d'illustrer mon article avec le couverture des éditions Points que je préfère à la couverture des éditions du Masque que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

14 commentaires:

  1. Ce roman a l'air vraiment bien, j'adore les personnages de ce genre, à la Lisbeth Salander de Millénium. Merci pour la découverte ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, j'espère que je t'ai convaincu de lire ce roman ;)

      Supprimer
  2. J'avais lu un polar de cette auteure dans le cadre du prix Elle en 2009. Je m'en souviens encore très bien (contrairement à d'autres), car c'était très noir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman n'est pas très noir, bien qu'avec le policier, le registre reste quand même noir. C'est le personnage atypique qui est vraiment superbe :D

      Supprimer
  3. Waouh, ce livre a l'air génial ! Merci beaucoup pour la découverte. :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis contente que ça t'ai plu :)

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes envie de le lire ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout, mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que c'est un livre qui me plairait (en plus, très futilement, j'aime bien la couverture) (et j'aime aussi la Nouvelle-Orléans,)

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.