mercredi 22 mars 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « La belle assise » de Brice Milan


Je remercie l’auteur qui m’a confié la lecture de son roman. Nous suivons Jean-Yves, qui croise en allant au centre commercial une personne paraplégique qu’il ne va pas pouvoir oublier. Il va chercher à la retrouver, et cette nouvelle rencontre va changer bien des choses pour lui.

Le fond de l’histoire est bien pensé, bien ficelé. Vous vous interrogerez tout au long, cherchant des réponses. Qui est cette jeune handicapée ? Car Jean Yves va découvrir bien des choses dans sa recherche pour revoir la « belle assisse ». Il va devoir dénouer le vrai du faux, et nous aussi. L’auteur a très bien su mettre en scène cette intrigue autour de la belle. Jusqu’à la fin, on ne se doute pas un seul instant de ses vraies motivations. J’ai été mise sur la piste, j’ai émis plusieurs hypothèses, mais il se trouve que je n’avais pas tout à fait raison, la fin est vraiment inattendu. Je dis bravo à l’auteur, qui en peu de pages arrive à appâter le lecteur dans ses filets, à le faire tourner autour du pot, et à apporter toutes les réponses à la fin. Les romans courts me laissent toujours un goût d’inachevé, j’ai toujours l’impression qu’il manque un petit quelque chose, et ici pas du tout.

Le seul bémol que j’émets envers ce roman, c’est le personnage. C’est à travers les yeux et les pensées de Jean-Yves que nous suivons principalement le fil des évènements. Malheureusement je ne peux pas dire que j’ai accroché avec ce personnage. Il a des défauts, mais je pense que le langage soutenue utilisé par l’auteur (et donc le personnage) y ai pour quelque chose. Jean-Yves est issu d’un milieu bourgeois, et cela se sent quand nous lisons le livre. Je ne sais pas si les personnes issues de ce milieu emploi vraiment tout ce beau vocabulaire quand ils parlent, mais du coup pour moi cela ne fait pas naturel, cela fait trop guindé.Si l’intrigue autour de la « belle assisse » n’était pas vite arrivé, je ne sais pas si j’aurais autant apprécié le roman.

En bref, malgré la façon de s’exprimer du personnage et la façon dont le roman est écrit, l’intrigue bien ficelé ne peut que vous emporté jusqu’à la conclusion finale totalement inattendue. Un roman court, mais riche.

Auto Edition - thriller - format numérique
Disponible gratuitement sur Wattpad

dimanche 19 mars 2017

⛵ Dans ma Cale #015


Photo credit: luis de bethencourt / Foter / CC BY

Bienvenue dans la cale du navire dévoreur de livres ! Si je vous fais descendre en fond de cale, ce n'est pas pour vous enfermer, ne vous inquiétez pas ;) Inspiré du rendez-vous trouvé chez Gwen sous le nom Dans ma PAL, je vous présente les trésors qui attendent d'être lus. Des trésors que je viens d'ajouter à ma collection ou des trésors qui prennent la poussière depuis un petit moment.
Qui sait ! Vous aurez peut-être envie de rester dans ma cale après avoir découvert le livre du mois...

jeudi 16 mars 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Rédemption » de Mélanie Wency


J’ai enfin terminé la saga L’envers du paradis et j’en remercie les Editions Hélène Jacob sans qui je n’aurais surement jamais découvert la saga. Un petit rappel de l’histoire : Kassia vivait une vie normale, elle fait sa rentrée au lycée avec mon meilleur ami Sébastian, mais tout bascule le jour où elle croise la route de deux garçons. L’un avec de magnifiques yeux émeraude et l’autre avec les yeux où les flammes de l’enfer dansent. Cette rencontre explosive va plonger l’âme de son meilleur ami sans un sommeil profond. C’est en voulant tout faire pour le réveiller qu’elle va découvrir sa véritable nature et ce que cache les cauchemars qui l’a hante depuis longtemps. Si ce petit résumé vous donne envie, je vous invite à découvrir mes avis sur le tome 1 et 2 en cliquant par ici. Je vous invite également à lire directement le dernier paragraphe pour connaître ma conclusion sur la lecture de la saga, ce qui va être au milieu va être totalement spoliant ;)

L’auteure a été sadique, elle a laissé Kassia dans une grave situation. Elle a beau être de nouveau totalement elle-même en ayant fusionné son côté lumineux à son côté ténébreux, comment son âme allait-elle pouvoir renaître ? L’enfer refuserait l’ange en Kassia, tandis que le paradis refuserait le démon en elle. L’enfant de l’ombre et la lumière ne pouvait pas rester comme ça (sinon il n’y aura pas de tome 3). C’est sans surprise que Kassia revient parmi les vivant, en étant elle-même et entière. Elle va devoir apprendre à faire cohabiter ses deux personnalités, et à trouver ce fameux équilibre lui permettant de sauver Sébastian.

Je dois bien avouer que j’ai été déçu de la façon dont Sébastien se réveille, j’ai trouvé ça trop facile, Kassia ne s’est même pas rendu compte de ce moment de grâce où elle a enfin accepté son côté démoniaque… Un moment qui ne dure pas longtemps, mais suffisant pour ramener Sébastian. Ce qui est plutôt cool, c’est de faire enfin connaissance avec ce personnage qui est resté à dormir pendant presque 2 tomes.

Ce roman ne s’arrête pas avec le réveil de Sébastian, déjà comme je vous le disais, ce moment où elle a trouvé l’équilibre ne dure pas longtemps, alors ça nous laisse plus de temps pour voir Kassia trouver une harmonie avec elle-même. Puis cette histoire d’enfant d’ombre et de la lumière ne s’arrête pas, car Kassia attire bien des convoitises

Je parle beaucoup de Kassia oubliant les autres personnages. Bien que Kassia soit au centre de l’histoire, elle a pourtant besoin de ses amis. Kyrian le premier, sans oublier les autres, Lexis, Miah, Amaël. Ce que je pourrais reprocher à ses personnages, c’est bien qu’ils aient des centaines d’années de vie à leur actif, ils gardent un comportement assez adolescent, chose qui passe quand il s’agit de Kassia et de Sébastian, mais parfois cela n’a pas de sens avec les autres. Heureusement rien de bien agaçant, comme cela peut être le cas dans beaucoup de saga jeunesse que je lis. J’adore ses personnages, autant que Kassia, ils écrivent aussi l’histoire.

Pour finir, je dois dire que j’ai adoré cette saga. C’est la première saga que je lis qui traite des anges et des démons, du paradis et de l’enfer. J’aime beaucoup la façon qu’à choisit l’auteur d’aborder les choses, puisque au final, on en tire une conclusion : plus grande est la lumière, plus présente sont les ombres, et même dans le noir, on peut toujours trouver une lueur d’espoir. Il n’y a pas que le bien et le mal, cela va plus loin que cela, et l’auteure avec sa saga le prouve et pas seulement avec Kassia qui représente l’équilibre, mais avec tous les personnages de la saga. Une belle histoire avec des personnages attachants, je ne peux que vous conseiller de vous perdre entre lumière et ténèbres à votre tour.

Éditions Hélène Jacob - Fantastique / Jeunesse - 4,99 € en numérique
Lien boutique

mardi 14 mars 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Le voisin » de Tatiana de Rosnay


Colombe Barou, une femme aimante qui se consacre à son mari et ses enfants ; une femme qui écrit des romans pour les autres alors qu’elle rêve d’écrire un roman à elle ; une femme discrète ; une femme qui ne se plaint jamais ; une femme qui s’efface ; une femme avec un quotidien banal et sans histoire. Mais cela, c’était avant d’emménager dans un nouvel appartement, avant d’entendre nuit après nuit un raffut venant de l’étage au dessus. Un raffut qui l’empêche de dormir, d’avoir les idées claire. Personne ne la croit, ni son mari, ni sa sœur. On la prend pour une folle. Le raffut s’entend uniquement dans sa chambre, pendant que mon mari est absent. Et il est souvent absent. Qui est se voisin qui déclare ouvertement la guerre à Colombe ? Colombe réussira-t-elle à sortir de sa réserve et oser enfin se révolter ?

L’auteure nous met tout de suite dans l’ambiance avec un passage où Colombe est coincée sous le lit de son voisin. Comment est-elle arrivée ici ? Et pourquoi en être arrivé à se cacher sous le lit du voisin ? J’ai tout de suite eu envie de le savoir. Et pour le savoir, il faut suivre le fil de l’histoire choisit par l’auteure, revenir en arrière, au moment où Colombe visite l’appartement avant d’emménager. Nous découvrons ainsi le quotidien et le caractère de Colombe, ce qui nous fait poser encore plus de question. Car comment une femme aussi renfermée sur elle-même, qui a peur d’être dans la lumière, qui a peur des histoires, a-t-elle pu se retrouver dans une telle situation ?

Voilà comment Tatiana de Rosnay nous livre un beau roman, un roman où l’on suit Colombe, où l’on la voit changer. Un roman plein de question sur ce voisin bruyant. J’ai été happée, dévorant les pages, voulant savoir, et la fin m’a très étonnée. Entre thriller et psychologie, vous serez embarquée bien malgré vous entre les pages de ce roman, voulant découvrir le mystère qui se cache derrière se voisin, mais aussi apprécier la transformation de Colombe.

Éditions Le Livre de Poche - Contemporain - 282 pages - 6,60 € au format poche

dimanche 5 mars 2017

✄ Les aventures livresques de février 2017




Bonjour tout le monde, alors que s'est-il passé pendant ce mois de février ? Ce bilan est au delà de mes espérances, je n'aurais pas pu imaginer pouvoir lire autant, merci à ma fille et ses siestes ;)

mercredi 1 mars 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Celui dont le nom n'est plus » de René Manzor


" Puissent ces sacrifices apaiser l'âme de Celui dont le nom n'est plus." Voilà le message laissé sur plusieurs scènes de crime. Derrière ses crimes, des victimes sans aucun lien, et différents assassins que rien ne relient non plus. Les seules choses communes entre ces meurtres : ce fameux message, la mise en scène  religieuse faîte autour des cadavres, l'absence de leurs organes, ainsi que l’amnésie des bourreaux qui ont tué l'être qu'ils aimaient le plus au monde...

Des meurtres bien étranges, et c'est le commissaire McKenna travaillant à Scotland Yard, ainsi que le docteur Dahlia Rhymes, criminologue du FBI envoyé sur place à la demande de l'ambassadeur américain, qui vont devoir comprendre qui est derrière tout ça, et pourquoi. Ils vont pouvoir compter aussi sur l'aide d'un avocat, Nils Blake.

Ce qui m'a passionné plus que l'histoire, ce sont les personnages, l'auteur les a très bien construit, je n'ai pu que m'attacher à eux, avec leur force, mais surtout leur faiblesse. McKenna a perdu un être cher ; Dahlia doit faire face aux fantômes de son enfance ; Nils Blake doit apprendre à vivre avec quelque chose de nouveau pour lui. Trois personnages très fort, ils ne pourront que retenir votre attention.

Quant à l'histoire, elle très bien ficelée, j'étais bien loin de m'imaginer ce qui se cache derrière ses meurtres. Entre rîtes religieux d’aujourd’hui et de temps plus ancien, ésotérisme et médecine, nos enquêteurs sont menés par des chemins de traverses. Car c'est bien le commanditaire de tout ça, qui arrive à emmener les personnes là où il le souhaite. Nos enquêteurs en sont bien conscient, et si eux aussi été manipulés ?

Ce que je peux reprocher à ce roman, c'est de ne pas avoir été embarquée dans une frénésie de recherche et de révélation dès les premières pages. D'un côté cela ne me dérange pas, je pense que sinon je n'aurais pas été aussi attaché aux personnages. Cette frénésie que j'aime retrouver dans les thrillers, se trouve en tournant les pages, plus vous les tournerez, plus vous vous sentirez emporté par l'intrigue, pour atteindre une apothéose vers la fin du roman.

Éditions Pocket - Thriller - 448 pages - 7,40 € en poche

dimanche 26 février 2017

✎ A l'encre de mes mots : Ces premières fois...

Photo Credit : Charissa T.


Ma petite princesse, le jour où tu es venue au monde est l'un des plus beau jour de ma vie. Je n’oublierai jamais ton premier cri, ni la première fois où mes yeux t’ont vu, et la première fois où j’ai pu te tenir dans mes bras après 9 mois passé dans mon ventre. Je n’oublierai jamais la première fois où tu as mangé à mon sein, comme si cela était la chose la plus naturelle du monde, ni la première fois où j’ai vu tes jolies yeux. Ton premier bain, ton premier sourire, toutes ses premières fois resteront jamais à graver dans mon cœur.

Ma petite princesse, être maman je l’ai voulu, je l’ai imaginé, et quand tu es arrivée, j’étais bien loin de me douter de ce qu’étais être maman. Je suis devenue maman à ta naissance, mais c’est tous les jours, forgé de ses premières fois, et des fois suivantes, que j’ai appris à être ta maman. Je sais qu’il me reste encore beaucoup à apprendre.

Ma petite princesse, il a eu beaucoup de moments difficiles, des nuits courtes, des pleurs inconsolables, des moments où je ne savais vraiment pas quoi faire, je me sentais perdue, surement aussi perdue que toi qui apprend chaque jour de la vie.

Mais ma petite princesse, je sais qu’ensemble nous iront loin, tu vas apprendre ce qu’est la vie, et je vais apprendre ce qu’est être maman. Chaque jours nous avanceront ensemble, main dans la main, et j’ai hâte d’assister à plein d’autres première fois.

________________________________________Les mots de Cristy________

jeudi 23 février 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Accomplissement » de Sophie Jomain


Comme vous le savez si vous avez lu ma précédente escale livresque, j’ai été très pressée de retrouver Hannah et Leith. Il faut dire que l’auteur à laisser Hannah dans une sacrée posture. Avant d’aller plus loin, je vais faire des révélations que l’on apprend dans le tome 2, ce serait dommage de continuer à lire ma chronique si vous souhaitez découvrir cette saga. Je vous invite à lire mes chroniques précédentes, par ici. Pour ceux qui ont déjà lu les deux premiers tomes, ou qui ont finit la saga, vous pouvez continuer ;)

Comme je le disais presque, Hannah s’est fait mordre par un exploiteur, l’ennemi naturel du loup garou. La voilà transformée en la chose que déteste le plus Leith. Comment Hannah et Leith vont-il surmonter cette épreuve ? C’est que j’avais envie de savoir en ouvrant ce nouveau tome et c’est ce que je vous dirais pas dans les prochaines lignes :D

Hannah ne se fait pas à sa nouvelle vie d’ange noir qui creuse un fossé énorme entre elle et Leith. Mais il faut dire qu’Hannah fait un ange noir pas comme les autres, ce qui a de quoi surprendre Darius, qui la prit sous son aile pour l’aider dans sa nouvelle vie. Mais le plus dérouter en découvrant l'apparence d'Hannah, c'est bien Leith...

Les réactions des personnages, comme dans les tomes précédents, n’agaçaient parfois, c’est un défaut qui est largement supportable tellement j’ai été embarqué dans les péripéties de ce roman très rythmé. Je n’avais qu’une envie, aller jusqu’au bout…

La fin à de quoi en surprendre plus d’un, je ne m’attendais pas à une chose pareille, mais c’est une fin tellement heureuse pour nos deux personnages. Je sais que l’auteure à écrit deux autres tomes pour cette saga, et je me demande ce qu’elle a pu bien inventer de plus. Pour moi, la saga aurait très bien pu prendre fin avec ce tome. J’ai hâte de découvrir ce qui nous est réservé dans les prochains tomes, mais pas autant que la dernière fois. Donc la prochaine escale livresque concernera autre chose que la saga Les étoiles de Noss Head, à bientôt.

Éditions France Loisirs- Jeunesse / Fantastique - 4,99 € en numérique

mardi 21 février 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Rivalités » de Sophie Jomain



Et toi, oui toi là qui n’a pas encore commencé la saga Les étoiles de Noss Head, ne lit pas ma chronique qui te gâcherait la découverte du premier tome. Tout ce que tu as à savoir, c’est que j’ai adoré cette suite, encore plus que son prédécesseur. Je t’invite plutôt à cliquer ici, pour connaître mon avis sur Vertige, le fameux premier tome. Et pour les autres, je ne vous oublie pas, je vous invite à lire la suite ;)

J’ai été très contente de retrouver Hannah et Leith, son petit-ami de loup-garou, faire leur entrée à l’université. Hannah va vite se rendre compte que Leith ne lui mentait pas, en lui disant que St Andrews avaient des habitants un peu spéciaux. Hannah ne va pas tarder à faire la connaissance d’autres êtres surnaturelles, ce qui va compliquer les choses, car ils se trouvent que les autres créatures présentent sur le campus universitaire sont les ennemis naturelle des loups garous. Pour ceux qui ont déjà fait plusieurs incursions dans le monde fantastique, vous devez vous doutez de la nature de ses êtres. Pour les autres, vous aurez le plaisir de le découvrir…

Ce roman est aussi rythmé que le précédant, tout s’enchaînent rapidement, pas de répit pour Hannah entre les cours et sa vie avec Leith et ses nouveaux amis. Et du coup, pas de répit pour le lecteur aussi. J’ai toujours été un peu agacée par le comportement " adolescent " des personnages, mais c’est vite oublié. J’ai été totalement embarquée par les actions et révélations de ce roman, j’en ai vu certaines arriver et d’autre pas du tout.

En fermant ce roman, vous ne pouvez qu’avoir envie de lire la suite, l’auteure nous laisse en plein suspens quant à l’avenir d’Hannah et Leith. Au moment où j’écris ses lignes, j’ai déjà commencé à lire le tome 3, et je suis sûr qu’au moment où vous me lirez, je l’aurai déjà terminé. Donc je vous dis à très vite pour une nouvelle escale livresque sur la suite de cette saga ;)

Un dernier mot : j'avais comparé le premier tome à une célèbre saga, dans ce nouvel opus, la comparaison est vite oublié, puisque la saga tourne différemment (et heureusement, sinon cela aurait pu être lassant).

Éditions France Loisirs - Jeunesse / Fantasiques - 4,99 € en numérique

dimanche 19 février 2017

⛵ Top Dix du mois #17


Photo credit: Sharon Drummond / Foter / CC BY-NC-SA

Bonjour mes petits matelots, nous nous retrouvons aujourd'hui pour un top 10. Le principe est simple, une fois par mois à partir d'un thème inspiré des Top Ten Thuesday, je vous dévoile ma sélection de dix livres en lien avec le thème. Le plus souvent les livres ne seront pas classés, dans le cas contraire, je dévoilerai un classement de la dixième place à la première.

Le top 10 de mes lectures 2016